Graveyard Shifter - Gotham Dark

Graveyard Shifter - Gotham Dark

Bienvenue dans le futur à Gotham Dark, un endroit instable dans lequel les gens ne sont plus régis par la loi, mais par la violence. C'est également le titre de l'album de Graveyard Shifter, sorti en 2012. Ce mc peu connu de Saint Paul dans le Minnesota a commencé à rapper dans les années 90. Il a joint un groupe s'appelant The Last Tribezmen, puis un autre nommé tout simplement The Professors. Il a progressivement adopté un style qu'il qualifie de "tombstone (pierre tombale) rap". Il sous-entend par là qu'il enterre tous les autres styles avec le sien. Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas une personne qui se la joue, en tout cas pas plus que la moyenne.

 

Avec cet album, Graveyard Shifter a pour objectif de nous décrire un monde post-apocalyptique et tous les problèmes qui vont avec. Il n'est pas là pour tergiverser et va direct au charbon. On voit qu'il a faim et qu'il veut faire honneur aux beats de dingue qu'on lui a offert. Son style agressif capte l'attention et convient aux humeurs aigris, insatisfaits. Avec sa voix il aurait peut-être pu faire partie des Gravediggaz. Dommage qu'il rappe souvent de la même manière, avec la même tonalité. Mais bon c'est le cas de la plupart des mc's. N'est pas Eminem ou Ghostface qui veut.

 

L'album est long, il contient 21 plages. 15 ou 16 aurait été mieux pour maintenir notre intérêt plus constamment. On trouve des titres bien inquiétants comme 23rd century rap style; d'autres plus héroïques comme The Sun Man. Globalement on a affaire à des sons peu mélodieux, plutôt dérangeants. Les notes de piano dissonants sont un exemple classique. Cela renforce la sombreur de cet album qui ne souffre pas de temps mort. Ici c'est 100% rap dans les gencives. Quelques beats comme ceux de Area 57 et de Impecable Prototype sont tout de même redondants. Et puis il n'aurait pas du faire un refrain chanté pour Final Battle. Ca fait assez mal aux oreilles. Malgré ces errements, le positif l'emporte largement sur le négatif.

 

Graveyard Shifter et ses producteurs (en grande partie King H) ont effectué un travail remarquable avec Gotham Dark. Les Mc's qui se reposent sur leurs lauriers devraient en prendre de la graine. Je vous conseille bien sûr d'écouter ses autres albums : The Death Chamber, Shiftcraft, Project Metropolis.

Tracklist

01. The Grand Entrance [Beat by King H]
02. Worse Than [Beat by Falling Down]
03. Concrete Jungle Jesus [Beat by King H]
04. 23rd Century Rap Style [Beat by Norman Krates]
05. Off 'Em [Beat by King H]
06. The Sun Man [Beat by King H]
07. Digital Contra [Beat by King H]
08. 40th Night [Beat by King H]
09. Live Action [Beat by Royal Chaos]
10. Unique Masterz (ft. JMega) [Beat by Lucid Beatz]
11. Area 57 [Beat by King H]
12. 2058 [Beat by Barcode]
13. Jusas [Beat by Genesis]
14. Nuclear Visual [Beat by Lord Beatjitzu]
15. The Mentalist [Beat by Last Bronzeman]
16. Unclone 'Em [Beat by Falling Down]
17. Weapon Z [Beat by King H]
18. Apocalypse Recon [Beat by King H]
19. Impeccable Prototype [Beat by King H]
20. Final Battle [Beat by Ill Majestic]
21. Jewel Raider [Beat by King H]

Genres : 
Extrait Audio
Note : 
Average: 5 (2 votes)