Mobb Deep - The Infamous Mobb Deep

Mobb Deep - The Infamous Mobb Deep

  L’incontournable duo Mobb Deep a sorti au mois d’avril 2014 l’album The Infamous Mobb Deep chez Infamous Records et chez RED Distribution. Heureusement que Prodigy et Havoc ne sont plus en froid ! Il leur reste encore pas mal de talent à nous montrer. La couverture est à l’image du contenu, sobre et sans prétention. On voit tout de suite que cet album s’adresse aux fans de longue date, vu que le second cd réunit des morceaux anciens de 94-95 remasterisés. Quel plaisir de découvrir des couplets inédits de la belle époque ! Une larme nostalgique coule le long de ma joue.

  Lyricalement, on reste en terrain connu. Havoc et Prodigy sont bien conscients de leur statut légendaire. Ils nous exposent leur univers violent et sinistre habituel, dans lequel on use de tous les moyens pour se remplir les poches. Ainsi ils veulent garder leur image de gangsters qu’il ne faut pas provoquer. En même temps quand on écoute du Mobb, ce n’est pas pour se plonger dans des thèmes joyeux et positifs. Les moments calmes et mélancoliques existent néanmoins, comme le prouvent All A Dream et Low. Leur flow n’est bien sûr pas aussi dynamique que dans le passé mais ils sont encore loin d’être soporifiques. Ils savent encore mettre les points sur les i.

  Havoc n’a pas produit tous les morceaux; il a également confié cette tâche au renommé Alchemist et à Illmind entre autres. Des titres comme Say Something et Check The Credits montrent qu’ils savent se mettre à jour niveau prod. On imagine bien les adolescents apprécier ce style épuré. Nos compères n’oublient pas pour autant les amateurs de sonorités 90’s avec Timeless et Lifetime. Et puis Murdera en calmera plus d’un tellement il est dangereux ! Leur dernier opus est donc assez varié pour avoir une bonne replay value. A noter que le premier cd ne contient pas que des inédits. Les morceaux Waterboarding, Conquer et Get It Forever avec Nas sont déjà présents dans le maxi Black Cocaine. Ce n’est pas grave vu leur qualité.

  Pour résumer le huitième album des vétérans du Queens ne surprendra pas beaucoup, mais il s’avère très solide et applique une formule similaire à leurs meilleurs albums. Trop d’artistes ont régressé en essayant de rajeunir leur style sans pour autant retenir leur base. C’est dans les vieux états d’esprit qu’on concocte les meilleurs sons ! De plus le second cd justifie à lui seul l’achat en nous rappelant avec émoi cette rudesse si caractéristique de Mobb Deep.

 

Genres : 
Note : 
Average: 3.3 (3 votes)