Retour sur le Juste Debout 2013

Natacha, Bgirl présente au JUSTE DEBOUT 2013

Le tournoi international de danse hip-hop JUSTE DEBOUT se tenait dimanche 10 mars 2013 à Paris Bercy. Vous n'avez pas pu y assister ? Ce n'est pas grave car voici un récap' de l'événement, pour vous faire vibrer comme si vous y étiez ! De quoi vous donner assez d'étoiles dans les yeux pour attendre l'édition 2014...

13h00 :
Les danseurs, regroupés par équipes, attendent le feu vert pour faire leur entrée. Il y a ici tous les meilleurs danseurs de chaque pays sélectionnés : Thaïlande, Japon, Corée, USA, Suisse, Suède, Estonie, Italie, Espagne, France et bien d'autres encore...

Pour chaque équipe, une ambiance différente se dégage : pour certaines c'est une préparation mentale silencieuse, d'autres préfèrent extérioriser la tension, agitent les drapeaux, chantent ou esquissent déjà quelques pas de danse. Le tout est joyeux, leur énergie en ébullition va bientôt pouvoir enflammer la piste.

A quelques minutes de son entrée, Aziz, qui fait partie de l'équipe France, nous donne son ressenti à chaud :
HHS : Comment vous sentez-vous juste avant l'entrée en scène ?
Aziz : Il y a de l'euphorie, il y a de l’excitation parce qu'on va danser. Mais en même temps, il y a aussi un peu d’appréhension parce que c'est la compétition.

Nous souhaitons, à Aziz et à son équipe, bon courage et belle réussite dans les heures qui viennent.

13h15 :
Les danseurs ne sont toujours pas rentrés mais le show d'ouverture a déjà commencé, avec un spectacle surprenant sur la danse et la musique au sens large, suivi d'un mini concert -bouillant!- de Kery James.

Show d'ouverture et warm'up de Kery James

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


15h00 :
Enfin, la porte s'ouvre et les danseurs s'avancent vers la scène pour un tour de présentation. Dès leur arrivée, ils dégagent une énergie positive : ils sont contents d'être là !

15h30 :
Une fois le tour de présentation accompli, les premiers battles débutent. Four three, two, one ! Ca y est, c'est au duo adverse de montrer ces figures, le temps imparti est court alors il faut être prêt ! Chacun apporte de nouveaux sentiments, une nouvelle détermination pour montrer ses talents, une autre personnalité. Sur scène, on a l'impression que leur corps a une volonté propre, une vie à lui, qui n'obéit plus qu'à la musique. Lorsque la musique est épurée et les rythmes très rapprochés entre eux, les danseurs semblent évoluer dans une sorte de position de « sef-defense », puis très vite, tout change, le rajout de deux instruments délie mains et jambes pour leur permettre de passer à l'offensive. Tout semble en total interaction avec la musique : les inflexions de genoux et les sauts sont dictés par les inflexions de voix, les baguettes du batteur, les basses des DJs.

Ce qui est étonnant, c'est la capacité à coordonner plusieurs mouvements complexes au même instant, et a enchaîner de façon fluide ces figures ! Leurs jambes peuvent être parties dans un sens, les bras et la tête à l’opposé : ça n'est pas un problème. C'est l'esquisse d'un coup de poing qui se transforme en caresse, l'esquisse d'une chute qui se transforme en saut. Et le public apprécie : après plus de 5 heures passées dans l'arène, les applaudissements sont encore nourris et la clameur intense !


18h30 :
Sortie de l'arène et rendez-vous à l'espace Break dance, qui regroupe professionnels et amateurs. Nous y avons rencontré Natacha, Bgirl d'une vingtaine d'années qui venait justement de danser. Après les présentations, elle nous accorde quelques réponses dès sa sortie de piste :
HHS : Depuis quand danses-tu ?
Natacha : Je danse depuis 4 ans maintenant.
HHS : Et quelle est ta spécialité ?
N : Je fais un peu de tout : Break, Top rock, Hip-hop, House.
HHS : Quel est ton parcours, ce qui t'as amené à danser le Hip Hop, ce qui te plaisait dans cette danse ?
N : Au début, je regardais les clips à la TV. C'est ça qui m'a donné envie de danser. Alors, j'ai commencé à m’entraîner, seule d'abord, puis j'ai rapidement rejoint un groupe de danseurs Hip-hop.
HHS : Pourquoi as-tu choisi le hip-hop plutôt qu'une autre danse ?
N : C'est par goût personnel, mais aussi par goût du collectif. J'aime l'échange qu'il y a dans le hip-hop entre les différents groupes ( ici de danse, NDLR).
HHS: Et toi, quel est le groupe de danse dont tu fais partie ?
N : C'est le L-ien'z crew. J'y suis presque depuis que j'ai commencé, ça fait quatre ans aussi.
HHS : As-tu un duo de danseurs qui t'as particulièrement plu aujourd'hui ?
N : Oui, il y a Toyin et Tasha, deux danseuses américaines.
HHS : Merci, et profite bien de cette journée !

 

00h00 :
Je rentre chez moi et me replonge dans l'ambiance de cette journée. Je me dit que le plus surprenant de tout, c'est peut-être la capacité des danseurs à exécuter des figures synchronisées car c'est cette force du collectif qui vous emporte totalement...

Nous remercions chaleureusement Aziz, de l'équipe de France, et Natacha d'avoir accepté d'être interrogés.

 

Revivez les moments forts en vidéo !

Show Wanted Posse au JusteDebout 2013

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Final Hip-Hop au JusteDebout 2013

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Final House au JusteDebout 2013

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Final Top Rock au JusteDebout 2013

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Final Expérimental au JusteDebout 2013

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Final Locking au JusteDebout 2013

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Final Popping au JusteDebout 2013

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Les résultats-gagnants par catégories

Hip-Hop
Le duo Fabreezy et Icee (Espagne)

House
Le duo Adnan et Ukay (Allemagne)

Top Rock
Bailrock (Etats-Unis)

Expérimental
Gil Arazzi (Pays-Bas)
Locking
Le duo P.Lock et J.Soul (France)

Popping
Le duo Ness et Greenteck (Pays-Bas)